Bonjour et
bienvenue !

Aucun titre à afficher

Grand âge et autonomie : des financements annoncés pour l'aide aux personnes âgées

Les grands dossiers

23 vues

L'État s'engage pour le grand âge et l'autonomie.

Le Premier ministre Jean Castex, en déplacement jeudi 23 septembre 2021 à Autun (Saône-et-Loire), a annoncé la création de 10.000 postes de soignants supplémentaires et une enveloppe de 400 millions d’euros pour renforcer l’action de l’État auprès des personnes âgées et handicapées.

La population française vieillit, un Français sur 6 aura plus de 75 ans en 2050. Il faut agir afin de garantir la prise en charge à domicile et permettre à tous ceux qui le souhaitent de rester chez eux le plus longtemps possible. 

Le Projet de loi de finances de la Sécurité sociale pour 2022 porte sur 400 millions d'euros pour l'aide aux personnes âgées ; plus de la moitié est dédiée aux interventions permettant le maintien à domicile.

En outre, ces moyens historiques augmenteront progressivement pour atteindre près d’1,3 milliard d'euros en 2025.

Ainsi, avec le groupe majoritaire, les députés sanctuarisent dans le PLFSS 2022 des financements pour augmenter les effectifs dans les Ehpad et sécurisent les services à domicile avec :

  • La création de 10.000 postes supplémentaires de soignants en EHPAD d’ici à 5 ans (+10% des effectifs entre 2017 et 2025).
  • Dès le 1er octobre 2021, les 200.000 professionnels de l’aide et des soins à domicile verront leur salaire augmenter 15 %. 
  • La mise en place d'un nouveau système de rémunération des infirmiers afin d’augmenter le temps passé auprès des personnes plus âgées.
  • La création d'un tarif plancher de 22€/heure de prestation pour l’ensemble du territoire. Ce système vise à sécuriser les services à domicile et à réparer une iniquité. 
  • Les soignants qui s’engagent dans une démarche « qualité » (prestations le soir, le week-end ou des formations pour leurs collègues) auront un financement complémentaire de 3€/heure
  • les établissements qui prennent en charge les personnes âgées ou handicapées, comme les EHPAD, seront mieux intégrés aux dynamiques territoriales ainsi qu’aux autres corps médicaux. 
  • L’offre de soins et d’accueil va être adaptée et le personnel soignant sera mobilisé au plus près des besoins des patients. 

- La présence d’infirmières de nuit sera généralisée d’ici à 2023.

- Le temps de présence des médecins coordonnateurs des EHPAD sera augmenté afin de garantir une présence minimale de deux jours par semaine dans toutes les structures.

- Augmentation des unités Alzheimer.

- L’hébergement temporaire sera simplifié pour une meilleure prise en charge. 

Enfin, l'État lance un plan de rattrapage de l’offre de places en EHPAD dans les territoires où la population est la plus vieillissante, notamment en Corse et dans les territoires d’Outre-mer.


Articles similaires

Derniers articles

Contact

Permanence parlementaire de Jean-Pierre Pont, député du Pas-de-Calais

11 rue Faidherbe
62200 BOULOGNE/MER

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.