Bonjour et
bienvenue !

Aucun titre à afficher

Etude de l'Insee : un niveau de pauvreté resté stable malgré la crise sanitaire

Actualité

14 vues

L’Insee a publié, mercredi 3 octobre, une étude montrant que le nombre de personnes pauvres (vivant avec moins de 60% du revenu médian) est resté stable en France en 2020 par rapport à 2019, malgré la crise sanitaire.

Le taux de pauvreté était de 14,6% en 2020, soit 9,3 millions de personnes : un niveau similaire à celui de 2019.

Sans l'action du gouvernement, 400.000 personnes auraient basculé sous le seuil de pauvreté en 2020.

Alors que la pandémie menaçait les plus précaires, force est de constater que les mesures adoptées ont permis de les soutenir dans la traversée de cette crise, notamment grâce :

  • au « quoi qu’il en coûte » (PGE, fonds de solidarité, chômage partiel...) qui a préservé nos entreprises, l’emploi et le pouvoir d’achat des Français.
  • aux aides directes pour les plus précaires : les bénéficiaires du RSA ou de l'ASS (en juin et novembre 2020, allocation de 150€ + 100€ par enfant à charge de moins de 20 ans) ; les familles bénéficiaires des APL mais hors RSA ou ASS (aide de 100€ par enfant à charge de moins de 20 ans).
  • à l'aide exceptionnelle de 100€ pour les moins de 25 ans, non étudiants, apprentis et étudiants-salariés bénéficiaires des APL, étudiants boursiers (bénéficiaires ou non des APL).
  • aux repas à 1€ dans les restaurants du CROUS, d’abord pour les boursiers, puis pour tous les étudiants : 11 millions de repas à 1€ entre janvier et juillet 2021.

Pour en savoir plus sur l'étude de l'Insee, cliquez sur ce lien.


Articles similaires

Derniers articles

Contact

Permanence parlementaire de Jean-Pierre Pont, député du Pas-de-Calais

11 rue Faidherbe
62200 BOULOGNE/MER

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.