Jean-Pierre PONT
Député du Pas-de-Calais | 5ème circonscription
Député du Pas-de-Calais | 5ème circonscription
Jean-Pierre PONT

Pour un accompagnement bienveillant de toute la filière pêche

Les grands dossiers

Trois heures de réunion avec tous les représentants de la filière pêche de Boulogne-sur-Mer auront permis aux deux ministres, Annick Girardin et Clément Beaune, d'entendre la déception et la colère des marins pêcheurs du premier port de pêche français depuis l'entrée en vigueur du Brexit.

Ce lundi 26 avril, à la Communauté d'agglomération du Boulonnais, j'ai une nouvelle fois accueilli les deux représentants du Gouvernement venus soutenir nos pêcheurs et entreprises de mareyage, victimes de deux crises simultanées : celle du Covid et celle de l'après Brexit.

L'attente de réponses concrètes de la part du gouvernement Français ne fut pas longue à arriver : 100 millions d'euros au titre du Plan d'accompagnement Brexit a été validé il y a quelques jours par la Commission européenne. La ministre de la Mer, tenace quant à l'efficacité de ce dispositif permettant d'octroyer les aides financières aux pêcheurs, s'est résolue à une mise en oeuvre rapide dans l'instruction et la mise en paiement des demandes financières - auprès de France Agrimer - dans un délai de six mois maximum.  

Afin de ne pas impacter la filière aval, et notamment le mareyage boulonnais, le plan de 100 millions d'euros se destine tantôt à compenser les pertes de  chiffres d'affaires pour ceux qui poursuivent leur activité en mer (et ne peuvent accéder aux 6/12 milles britanniques avec des pertes de quotas) tantôt à permettre de financer les arrêts temporaires pour les navires de pêche restant à quai. A noter que les entreprises de mareyage bénéficient dans ce plan d'accompagnement d'une compensation à 100 % jusqu'à 20 % de chiffres d'affaires perdu pour les trois premiers mois de l'année. L'aide sera versée en une seule fois via France Agrimer.

Revenant sur l'accord du Brexit, le secrétaire d'Etat aux affaires européennes, Clément BEAUNE, à conclu par ces mots : "On ne doit pas perdre du terrain, on continuera à se battre et faisons-le ensemble ! Les britanniques ne sont pas meilleurs que nous. Ne nous trompons pas de combat".

Le combat et ses rapports de force seront effectivement suivis de très prêt pendant ces cinq prochaines années ; le Commissaire européen à la pêche est diligemment invité par le Maire de Boulogne-sur-Mer et Président de l'agglomération à Boulogne-sur-Mer, Frédéric CUVILLIER, pour "comprendre la réalité humaine du terrain"

Je le soutiens bien évidemment pleinement dans sa démarche.


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.