Bonjour et
bienvenue !

Aucun titre à afficher

Face à l'imprévisibilité du virus et de son variant, j'interviens de nouveau en tant que rapporteur de la Commission des lois

Actualité

32 vues

"Nous examinons en ce moment à l'Assemblée, le nouveau Projet de loi relatif à la crise sanitaire, nouveau- et 9ème - texte législatif soumis au parlement en raison de la flambée de l'épidémie et de la 4ème vague que traverse notre pays, comme bien d'autres, en plein coeur de l'été.

Malgré le succès de la campagne de vaccination, cette accélération de la contamination de nos concitoyens est très inquiétante. Nous devons poursuivre l'effort dans la direction de la vaccination de tous les Français, c'est capital !

Car notre seule arme efficace, et scientifiquement établie, c'est le vaccin.

Deux chiffres à eux seuls devraient convaincre :

  1. Une personne vaccinée a douze fois moins de chance d'attraper le virus
  2. Une personne vaccinée a quatre fois moins de chance de le transmettre

 

Alors vaccinons ! Non pour le plaisir...mais parce que cela sauve des vies, nous protège et permet d'éviter des mesures contraignantes que nous avons déjà connues.

Il est urgent d'agir, tant qu'il est encore temps ! Le virus lui n'attend pas.

Ce projet de loi permet d'ajuster les outils dont nous disposons pour maximiser l'efficacité de notre lutte collective contre la maladie et d'adapter les contraintes imposées à nos populations. Il compte désormais 14 articles, dont le premier qui proroge la sortie de l'état d'urgence sanitaire, de façon territorialisée, jusqu'au 31 décembre 2021.

L'extension du périmètre du Pass sanitaire, un objectif à valeur constitutionnelle, permet de protéger tout en maintenant, pour nos populations, une vie presque normale. C'est également un outil d'incitation à la vaccination, et il ne s'agit en aucun cas d'un outil d'obligation vaccinale.

Nous avons également travaillé toute cette nuit, dans des conditions particulièrement difficiles et rapides, et avons décidé de reporter l'entrée en vigueur du Pass sanitaire pour les mineurs, travaillé sur une dissuasion de circulation de faux documents, sur la protection des personnes chargées de vérifier le Pass sanitaire, et sur la vaccination des mineurs qui sera autorisée avec l'accord d'un seul parent...

Quant à l'obligation vaccinale obligatoire des personnels sanitaires et médico-sociaux (art. 5, art.6, art.7, art.8 et art. 10), il ne s'agit en aucun cas de stigmatiser mais de protéger ces professionnels et toutes les personnes vulnérables avec lesquelles ils sont en contact. 

Toutes ces mesures nécessaires ont été validées et encadrées par le Conseil d'Etat, et c'est pourquoi je voterai en faveur de ce nouveau Projet de loi ambitieux qui nous donne les outils nécessaires pour nous permettre de lutter plus efficacement contre l'épidémie."

 


Articles similaires

Derniers articles

Contact

Permanence parlementaire de Jean-Pierre Pont, député du Pas-de-Calais

11 rue Faidherbe
62200 BOULOGNE/MER

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.